Ronaldo serait prêt à payer ce qu'il doit aux autorités espagnoles

Effrayé par une condamnation à une peine de prison, Cristiano Ronaldo, qui fait l'objet d'une enquête pour fraude fiscale présumée, serait prêt à payer les sommes qu'il doit aux autorités espagnoles, selon El Mundo.

En décembre 2016, l'enquête Football Leaks, menée par un consortium de médias de l'European Investigative Collaborations (EIC), dont Mediapart, révélait que plusieurs acteurs majeurs du football mondial, parmi lesquels Cristiano Ronaldo, auraient soustrait des sommes colossales aux impôts grâce à des sociétés écrans et des comptes offshore.

Depuis ces révélations et l'ouverture d'une enquête pour fraude fiscale présumée, la star du Real Madrid et son entourage avaient choisi une ligne de défense claire : le système était parfaitement légal et n'aura pas évolué depuis 2004. Mais selon des nouvelles informations obtenues par El Mundo (membre de l'EIC) et relayées par Mediapart, le Portugais aurait changé de stratégie.
Effrayé par une condamnation à une peine de prison, il serait prêt à payer les sommes qu'il doit aux autorités espagnoles. En contrepartie, il souhaiterait que la procédure pénale le visant soit abandonnée. La justice espagnole analyserait cette offre. Et devrait bientôt annoncer si elle souhaite qu'un procès s'ouvre.

Selon l'enquête née de Football Leaks, Cristiano Ronaldo aurait dissimulé 150 M€ dans les paradis fiscaux de 2009 à 2016 afin de payer un minimum d'impôts. En décembre 2014, il aurait également vendu ses droits marketing pour les années 2015-2020 pour 74,7 M€ afin de profiter d'un régime fiscal qui allait disparaître à la fin de l'année civile 2014.

Agences