Football : La Conmebol rejette la proposition américaine d’une “Coupe continentale”

Membre depuis

3 années 8 mois

La Confédération sud-américaine de football (Conmebol) a opposé jeudi une fin de non-recevoir à la proposition de la Fédération des Etats-Unis d’organiser une “Coupe continentale” en 2020 associant des nations des parties nord et sud du continent.

L’absence d’autorisation de la part de la Fifa et la programmation d’une Copa America en 2020 font qu’il est “impossible pour la Conmebol et ses membres d’accepter” la proposition, a écrit le président de la Conmebol, Alejandro Dominguez, dans un courrier envoyé au président de la Fédération américaine (USSF), Carlos Cordeiro, et auquel l’AFP a eu accès.

L’USSF voulait organiser en 2020 une “Coupe continentale” regroupant les 10 nations d’Amérique du sud et les six meilleures de la partie nord du continent (zone Concacaf). M. Cordeiro avait à cet effet envoyé une lettre aux dix fédérations de la Conmebol, comme l’avait révélé le New York Times mardi.

Il s’agissait de reproduire le format de la Copa America du centenaire en 2016, remportée par le Chili et organisée dans différentes villes des Etats-Unis pour marquer le 100e anniversaire de la compétition sud-américaine, avec les dix équipes de la Conmebol et six issues de la Concacaf.

La Conmebol s’étonne par ailleurs que la proposition de l’USSF “arrive très peu de temps après que, en janvier 2019, la Concacaf eut rejeté l’invitation présentée par notre institution pour participer à l’édition 2020 de la Copa America”, souligne M. Dominguez dans sa lettre.

Il ajoute que les fédérations américaine et mexicaine ont “tristement” et “de manière inexplicable” rejeté l’invitation à disputer la Copa America 2019 au Brésil, et réitère sa proposition que les Etats-Unis participent à celle de 2020.

La Copa America, le plus vieux tournoi de sélections au monde, se dispute en 2019 et en 2020, puis se tiendra tous les quatre ans par la suite, pour coïncider avec les années du Championnat d’europe des nations.

Selon le New York Times, la “Coupe continentale” devait générer quelque 200 millions de dollars à partager entre les équipes participantes et leur fédération. Le vainqueur devait toucher à lui seul 11 millions de dollars.

Il était question que la proposition américaine soit discutée la semaine prochaine à Miami, avant la réunion du comité exécutif de la Fifa, le 15 mars.

Elle avait reçu l’assentiment de la Concacaf. “Nous considérons cette opportunité de manière positive car elle ne vise pas à remplacer ou à se substituer aux futures éditions de la Gold Cup (le tournoi phare entre nations de la Concacaf, ndlr), et s’accorde avec notre idée de continuer à offrir à nos associations membres la possibilité de participer à du football de haut niveau”, a écrit la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et Caraïbes mardi dans un communiqué.

 

TAP