Algérie : “Le match amical face à la Tunisie est un véritable test révélateur face à un gros morceau” (Belmadi)

Membre depuis

3 années 5 mois

Le sélectionneur de l’équipe algérienne de football Djamel Belmadi a affirmé ce dimanche que le match face à la Gambie, vendredi prochain à Blida (20h45), en clôture des qualifications de la CAN-2019 lui permettra d’effectuer “une revue d’effectif” en vue d’établir la liste des joueurs qui seront retenus pour la phase finale.

“Les joueurs convoqués pour ce match face à la Gambie et en amical face à la Tunisie, vont tous avoir un temps de jeu important, une manière pour moi de faire une revue d’effectif.

C’est la dernière opportunité qui se présente à moi pour le faire avant le début du tournoi.

Il doit y avoir deux équipes différentes pour ces deux matchs, en vue d’établir la liste finale pour la CAN-2019 “, a affirmé Belmadi lors d’une conférence de presse tenue au Centre technique de Sidi Moussa.

“L’Algérie a validé son billet pour la CAN-2019 en Egypte (21 juin – 19 juillet), à l’issue de sa victoire le 18 novembre dernier face au Togo à Lomé (4-1) lors de la 5e journée.

Outre le dernier match qualificatif face à la Gambie, les Verts affronteront la Tunisie en match amical le mardi 26 mars à Blida (20h45).

“Nous ne sommes pas obligés de gagner ce match (face à la Gambie, ndlr), du moment que nous sommes déjà qualifiés.

Les joueurs gambiens vont arriver avec le maximum concentration, et surtout l’envie de s’imposer pour espérer arracher leur qualification.

C’est un vrai test pour les joueurs qui vont être alignés vendredi.

Pour le match face à la Tunisie, c’est un véritable test révélateur face à un gros morceau, cela va nous permettre de jauger nos qualités”, a-t-il ajouté.

Evoquant la liste des 26 joueurs retenus pour ces deux rencontres, les deux premières depuis le début de l’année, Belmadi n’a pas hésité à défendre ses choix.

“Brahimi n’a pas été convoqué, c’est un non-événement pour moi.

Il y’a un accord qui a été fait avec le joueur, en raison du programme chargé de son équipe, toujours engagée en Ligue des champions.

C’est le même cas de figure pour le gardien de but M’bolhi avant qu’il ne se blesse.

Slimani est victime de sa situation avec son club (Fenerbahçe/ Turquie), il risque de ne plus jouer jusqu’à la fin de la saison.

Je suis vraiment peiné par sa situation et par celle de Benzia”, a-t-il expliqué, soulignant qu’il avait fait appel à 26 joueurs “pour voir à l’œuvre tout le monde, une manière d’avoir une idée claire sur le potentiel de chacun avant de tranche”.

Parmi les nouveaux joueurs retenus, il y’a les deux sociétaires du Paradou AC le défenseur Haithem Loucif et le milieu de terrain Hicham Boudaoui.

“Ils se sont affirmés lors du match amical disputé face au Qatar en décembre (victoire 1-0 à Doha), c’est tout à fait logique que j’ai décidé de les retenir pour ces deux matchs.

Je suis pressé de voir ce qu’ils sont capables de faire à ce niveau là.

Je vais continuer à réfléchir sur la composante de l’effectif jusqu’la CAN”.

Interrogé sur le milieu de terrain franco-algérien de l’Olympique Lyon (Ligue 1 française) Houssem Aouar, dans le viseur de la fédération algérienne (FAF), Belmadi a tenu à apporter des explications sur le sujet.

“J’avais dit que je suis intéressé par ce joueur, à l’instar de n’importe quel autre élément capable de rejoindre l’équipe nationale, c’est tout.

Je me suis exprimé qu’une seule fois sur Aouar.

Il était un titulaire indiscutable, alors il l’est moins actuellement.

Il est temps d’en terminer avec ça. Contrairement à ce qui a été dit auparavant, je n’ai pas rencontré Houssem, c’est faux.

Certains médias veulent créer le buzz.

C’est un énorme mensonge, une pure désinformation”, a démenti Belmadi.

Avant d’insister : “Pour moi, il n’y pas de cas Aouar.

Ma rencontre avec lui n’a jamais existé ni sur le fond ni sur la forme.

Ils sont en train de mentir au peuple.

Certains ont même évoqué le joueur de l’Olympique Marseille Maxime Lopez, c’est un autre mensonge.

Demandez à mon staff si un jour je leur ai parlé de ce joueur”.

L’équipe nationale sera fixée sur ses adversaires à la phase finale de la CAN-2019 le vendredi 12 avril à l’occasion du tirage au sort prévu au Caire.

Pour le coach national, il n’a aucune préférence.

“On ne peut pas choisir notre adversaire à ce niveau là.

On doit rivaliser avec les meilleurs.

Je ne m’impose même pas cette réflexion.

On doit batailler avec ces équipes et faire le meilleur résultat possible en Egypte”, a-t-il conclu.

 

TAP