Super coupe d’Afrique : “L’Espérance a une culture des titres” (Moiine Chaabani)

Membre depuis

3 années 6 mois

L’entraîneur de l’Espérance ST Moiine Chaabani a affirmé, à deux jours de la super coupe d’Afrique qui opposera son équipe au Raja Casablanca à Doha, que le doyen des clubs tunisiens “a la culture de la victoire et des titres et ambitionne de gagner tous les paris cette saison malgré le marathon des rencontres, d’autant qu’elle coïncide avec les célébrations du centenaire de l’association, “.

“De ce fait, le travail a été concentré sur l’aspect mental”, a-t-il affirmé à l’envoyé de l’agence TAP à Doha.

“L’Espérance ne fait pas de différence avec les titres, malgré le succès de l’équipe au cours de cette saison, mais elle doit accomplir de meilleures performances à l’échelle nationale et continentale, des objectifs que nous chercherons à traduire sur le terrain ici dans la capitale qatarie à l’occasion de la super coupe d’Afrique face au Raja Casablanca et de la super coupe de Tunisie devant le CA Benzartin”, a-t-il souligné.

Il a indiqué à cet égard que les “sang et or” disposent d’un riche effectif grâce au travail technique et à la confiance accordée aux jeunes joueurs ” qui ont fait leur preuve “.

“Nous avons mis l’accent ces derniers jours sur l’aspect psychologique “car la cadence des rencontres (10 matchs en avril prochain) ne permet d’apporter que quelques retouches pour combler les lacunes en visionnant les matchs sur vidéo et en étudiant rigoureusement les adversaires”.

Chaabani salué par aillers “le travail remarquable” accompli par les staff médical qui a évité aux joueurs les complications ainsi que l’effort consenti dans la préparation physique pour la récupération, “ce qui démontre que la réussite de l’équipe est le fruit d’un travail collectif”.

Sur l’adversaire de l’Espérance ST en super coupe, le coach “sang et or” a estimé que le Raja “vit un moment difficile”, affirmant que la super coupe est un objectif important pour lui et qu’il “jettera toutes ses forces dans la bataille pour se réhabiliter aux yeux de ses supporters d’autant qu’il comptera sur l’entraîneur Patrice Carteron qui a une large expérience continentale et a pu mener Al Ahly à la finale de la dernière édition de la Ligue des champions”.

L’entraîneur de l’Espérance s’est déclaré d’autre part satisfait de l’ambiance qui règne autour de l’équipe et du soutien à Doha de ses fans venus à une heure tardive pour l’accueillir à l’aéroport.

 

TAP