CAN 2019 : Les aigles de Carthage pour rééditer l’épopée de 2004

Membre depuis

3 années 8 mois

Le compte à rebours commence pour le début de l’aventure tunisienne en Coupe d’Afrique des Nations organisée par l’Egypte du 21 juin au 19 juillet et où les aigles de Carthage placent de grands espoirs de rééditer l’épopée de 2004.

Les coéquipiers de Youssef Msakni partent en effet avec de réelles chances d’aller très loin dans cette CAN eu égard au potentiel des joueurs, au niveau de la préparation effectuée et aux derniers résultats enregistrés lors des matches amicaux face à l’Irak, la Croatie et le Burundi et qui ont donné des signes positifs sur le niveau du onze national, à confirmer à partir du 24 juin face à l’Angola.

Critiqué pour ses choix des 24 joueurs retenus pour la CAN, le sélectionneur national Alain Giresse a expliqué, en toute confiance, que “les matchs amicaux sont faits pour sélectionner et choisir les meilleurs élements suivant plusieurs critères”.

“J’ai une grande confiance dans le groupe que j’ai choisi, et le plus important c’est la cohésion entre les joueurs et le travail de groupe”, a-t-il insisté.

Les Aigles de Carthage ouvrent lundi face à l’Angola dans un match qui semble à priori à la portée du onze tunisien, mais la réalité du terrain pourra être différente en présence d’une équipe angolaise en pleine progression, et qui vaut par ses talentueux joueurs évoluant en grande partie dans le club de Primeiro de Agosto.

C’est le cas d’ailleurs de toutes les sélections présentes et qui nourrissent de grands espoirs de faire la surprise et de réussir l’exploit.
Selon Giresse, “le match inaugural sera décisif et il faut le prendre très au sérieux, car c’est la clé du tournoi”. Les joueurs connaissent les caractéristiques techniques de leur adversaire et sont prêts pour le challenge”, a-t-il affirmé.

Quant à la sélection du Mali, qu’il avait entrainée de 2010 à 2012, le technicien francais indique: “tout le monde veut savoir ce que je ressens en affrontant le Mali le 28 juin vu les souvenirs que je garde de mon passage à la tête de cette équipe, mais ce qu’il faut savoir c’est que je vais exploiter les moindres détails que que connais sur le Mali pour le battre, a-t-il assuré.

Plusieurs observateurs estiment que le match entre la Tunisie et le Mali sera l’affiche du groupe E, et que la première place du groupe se jouera entre ces deux équipes qui se valent par leurs potentiels techniques et leur expérience à l’échelle continentale.

 

TAP