Finale retour de la Ligue des champions (Esperance ST/Wydad) : “Le verdict du TAS sera inédit” (avocat du Wydad)

Membre depuis

3 années 8 mois

L’avocat du club marocain Wydad Casablanca, Tarek Mousaddek, a affirmé que le verdict attendu mercredi du Tribunal d’Arbitrage du Sport (TAS) dans l’affaire de la finale retour à rejouer sur terrain neutre de la Ligue africaine des champions contre l’Espérance sera “inédit”.

“Le dossier est très difficile et la décision du TAS constituera une décision unique, car le dossier de l’affaire est complètement différent de tous les dossiers précédemment présentés au Tribunal international du sport”, a déclaré Mossadek à la presse.

Riadh Touiti, président de la commission juridique de l’Espérance ST, avait précédemment déclaré que les plaidoiries des différentes parties prenantes dans l’affaire se sont déroulées dans de bonnes conditions.

La Confédération africaine de football (CAF) avait décidé de faire rejouer la finale retour, invoquant des problèmes de sécurité, rappelle-t-on. Elle a demandé également à l’Espérance de restituer le trophée et les médailles en attendant la désignation de la date et du stade qui accueillera la finale retour à rejouer.

Le Wydad avait refusé de poursuivre le match disputé dans le stade olympique de Radès, pour protester contre le non recours à la technologie de l’assistance à l’arbitrage (VAR), tombée en panne, pour vérifier la validité d’un but refusé par l’arbitre gambien Bakari Gassama à la 61e minute, estimant que joueur était en position d’hors jeu. La formation tunisienne menait alors 1 à 0.

Les joueurs du Wydad ont refusé de retourner au terrain pour forcer l’arbitre à vérifier la validité du but. Un des supporteurs de l’Espérance ST s’est précipité entretemps sur le terrain avant qu’il ne soit maitrisé par les forces de sécurité.

Après plus d’une heure de palabres, l’arbitre a annonçé la victoire finale de l’Espérance après le refus des joueurs du club marocain de reprendre le jeu. En finale aller, les deux équipes avaient fait match nul (1-1).

 

TAP