Basket – Coupe du monde 2019 : La Tunisie à deux matches de son rêve olympique

Membre depuis

3 années 8 mois

La sélection tunisienne de basket Ball affrontera vendredi à partir de 13h00, son homologue philippine pour le compte de la première journée du tour de classement (groupe N), avec l’ambition de conforter ses chances de qualification aux jeux olympiques de Tokyo 2020.

Rappelons que l’Australie est le premier pays, avec le Japon, pays organisateur, à se qualifier pour les JO-2020 en étant l’équipe la mieux classée d’Océanie. Il reste encore six autres places à pourvoir, une pour la meilleure d’Afrique et d’Asie, deux pour les meilleures des Amériques et d’Europe.

Le cinq national débutera la défense de ses chances face aux Philippines, vice-champion d’Asie 2015, qui reste un adversaire méconnu pour les Tunisiens qu’ils affronteront pour la première fois. Les Philippines, rappelle-t-on, ont terminé le premier tour à la 4e place du groupe D derrière l’Angola après avoir concédé trois défaites consécutives.

Les joueurs tunisiens sont en place depuis jeudi après-midi, après avoir effectué un vol de trois heures, en provenance de Guangzhou, à bord d’un avion spécial affrété spécialement par la Fiba pour les équipes et délégations tunisienne, iranienne, angolaise et philippine, qui disputeront le tour de classification de la 17 à la 32e place, dans le cadre du groupe N.

Une fois arrivée à leur hôtel, le staff technique tunisien conduit par le Portugais Mario palma à tenu une réunion avec ses joueurs pour leur remonter le moral et leur donner les consignes nécessaires pour le match d’aujourd’hui.

Les joueurs ont effectué ce matin une séance d’entrainement à la salle de Pekin Arena où ils devront affronter l’après-midi les Philippines.

A l’issue des entrainements, le coach national a déclaré à l’envoyée spéciale de l’agence TAP qu’il ” faut mettre en considération que l’équipe des philippines n’est pas venue à cette coupe du monde par hasard, d’autant qu’elle compte de très bons joueurs à l’instar du pivot Andray Blatche et l’arrière Jaymar Perez “.

” Techniquement, c’est une équipe très rapide et qui joue sur les paniers de trois points. On est obligé d’avoir une très bonne transition et de ne pas lui donner des balles faciles, tout en jouant l’attaque à l’interieur. Mais l’essentiel c’est de jouer comme une équipe car on ne peut gagner qu’avec un jeu collectif “, a ajouté l’entraineur national.

Reconnaissant la difficulté de sa mission vu que le Nigeria convoite lui aussi le billet pour Tokyo-2020, Palma n’a pas toutefois écarté la possibilité de se qualifier si la Tunisie remporte ses deux matches et le Nigeria concède une défaite contre la Chine ou la Côte d’Ivoire.

Rassurant sur les conditions physique et l’état d’esprit des joueurs, le pivot tunisien Salah Mejri a de son coté souligné que ” la séance du matin a été axée sur le travail mental, après la défaite frustrante contre le Porto Rico, et sur le système du jeu de notre adversaire “.

” Les Philippines est une équipe qui joue un basket différent du notre. Elle est imprévisible et rapide, ce qui en fait un adversaire dangereux. Mais on pourra facilement la battre si nous restons organisés et disciplinés”.

Quant au match face à l’Angola, Mejri estime que ” les deux équipes se connaissent parfaitement et que la rencontre pourra constituer un derby africain très important si les deux équipes s’imposent aujourd’hui “.

La Tunisie et l’Angola se sont en effet rencontrées à plusieurs reprises dans les compétitions continentales notamment lors du dernier tournoi de qualification à la coupe du monde au cours duquel la victoire est revenue aux Angolais.

L’équipe d’Angola est formée de très bons joueurs locaux évoluant la plupart dans les clubs de Primeiro de Agusto et Atletico Petroleos Libolo, tels que Carlos Moraies et Joaquim Valdelicio. L’Angola suit depuis quelques années une politique d’encouragment de ses joueurs basketteurs locaux en sacrifiant des sommes faramineuses pour les payer, afin de ne pas se diriger vers des clubs étrangers.

Lors du premier tour, l’Angola s’est incliné face à la Serbie (59-105) puis face à l’Italie (61-92) avant de s’imposer devant les Philippines (84-81).

” Nous chances de qualification pour les jeux olympiques restent intactes, mais elles dépendent des résultats des autres représentants africains. Notre destin n’est plus entre nos mains, on doit remporter nos deux prochains matches et attendre “, a fait remarquer le pivot des Dallas Mavericks.

En effet, le cinq national aura la lourde mission de décrocher deux victoires et attendre le résultat du Nigeria qui joue juste après. L’équipe qui s’envolera le 8 septembre pour Tunis juste après le match, pourra apprendre la bonne nouvelle alors qu’elle est dans le ciel.

 

TAP