Ligue des champions d’Afrique (1er tour retour) – L’Espérance ST qualifiée dans la douleur

Membre depuis

3 années 8 mois

Menée au score au terme de la première mi-temps par la formation néophyte Elect Sport du Tchad, l’Espérance ST, tenante du titre, a égalisé avant d’arracher sa qualification dans la douleur pour le tour des poules, en s’imposant laborieusement (2-1), en match retour du premier tour, disputé vendredi soir à Radès.

L’Espérance ST, comptant sur un groupe homogène formé de joueurs expérimentés et de jeunes éléments arrivés lors du mercato d’été, dont cinq étrangers, après les départs des pièces maitresses de l’équipe, Ghailani Chaalali, Aymen Ben Mohamed, Frank Kom et Saad Bguir, imposait d’entrée une domination totale face à une équipe tchadienne repliée en défense.

Les “sang et or” pressaient en effet Elect Sport dans sa zone, se montrant dangereux par Badri sur reprise de la tête et Houni notamment en pleine surface de réparation qui dévissait sa reprise du pied droit.

Copieusement dominée, la formation tchadienne surprenait pourtant le tenant du titre sur la seule occasion créée jusqu’ici en prenant l’avantage à la 37 par Hassan Ibrahim qui gagnait son duel avec Dhaouadi au terme d’une remarquable course du centre jusqu’à la zone de réparation avec le défenseur central sang et or avant de tromper d’un tir tendu dans la lucarne Ben Cherifia.

Elect Sport conservait son précieux avantage jusqu’au retour au vestiaire, même si l’Espérance ST aurait pu bénéficier d’un penalty à la 39 après le fauchage de Houni par un défenseur en pleine surface de réparation non sifflée par l’arbitre erythréen Segay Mogos Teklu

L’Espérance, dont le staff technique était contraint de remplacer pour blessures tour à tour Bilel Ben Saha par Ben Romdhane puis Chamseddine Dhaoudi par Mohamed Ali Yacoubi, maintenait sa forte étreinte en seconde période.

Les protégés de Moine Chaabani multipliaient les offensives pour égaliser. Après une première tentative de Ben Romdhane dont la puissant frappe frolait la transversale, les “sang et or” débloquait finalement la situation à la 62 en égalisant par l’attaquant ivoirien Ibrahim Ouattara qui trouvait de près l’ouverture.

Retrouvant leur sérénité après l’égalisation, les champions d’Afrique maintenaient une forte étreinte pour tenter d’arracher la victoire avant la fin du temps réglementaire et éviter la loterie des coups de pied arrêtés.

Entré à la place de Ouattara, Khenissi était à deux doigts de doubler la marque à la 77. Mais ce n’était que partie remise, puisque le jeune milieu algérien Benguit libérait ses coéquipiers en inscrivant le précieux but de la victoire à sept minutes de la fin.

L’Espérance ST évite ainsi difficilement le piège de cette courageuse équipe tchadienne qui n’a guère démérité malgré le net déséquilibre des deux forces en présence.

Espérance ST:
Moez Ben Cherifia, Ellyes Chetti, Abdelkader Badrane, Chamseddine Dhaouadi (Mohamed Ali Yacoubi), Sameh Derbali, Abderraouf Benguit, Kouamé Bonsu, Bilel Bensaha (Mohamed Ali Ben Romdhane 17), Hamdou El Houni, Anice Badri, Ibrahim Ouattara (Taha Yacine Khenissi 75).

TAP