Claude Leroy: “la Fifa est en train de tuer la CAN”

Membre depuis

3 années 8 mois

L’entraîneur français du Togo, Claude Leroy, a estimé que la Fifa était “en train de tuer” la Coupe d’Afrique des nations (CAN) après sa décision d’organiser la Coupe du monde des clubs 2021 enChine entre la mi-juin et la mi-juillet.

“La décision de la Fifa d’organiser la Coupe du monde des clubs au mois de juin signifie qu’ils sont en train de tuer la Coupe d’Afrique des nations.

Si vous déplacez la Coupe d’Afrique des nations en juillet, c’est pire qu’avant (en janvier-février) pour les clubs”, a déclaré Leroy à BBC Sport Africa.

La Fifa a attribué jeudi dernier l’organisation de la Coupe du monde des clubs 2021 à la Chine. Il s’agira de la première édition qui se disputera à 24 équipes (et non plus sept), une réforme voulue par le président de la Fédération internationale de football, Gianni Infantino.

Cette compétition sera organisée à la place de la Coupe des Confédérations qui a lieu une année avant le Mondial, entre la mi-juin et la mi-juillet.

Problème : c’est aussi la date choisie par la Confédération africaine de football (CAF) pour la Coupe d’Afrique des nations à 24 équipes.

De son côté, l’ancien sélectionneur de la Tunisie, Alain Giresse, s’inquiète de la surcharge du calendrier.

“Le Mondial des clubs à 24, la Coupe du monde à 48, la Ligue des nations européenne, tout cela semble être une vraie course à l’armement.

Les grandes instances du football doivent développer notre sport.

Mais là, c’est un engorgement, une sorte d’asphyxie. C’est impossible de jouer la CAN et d’enchaîner avec un championnat”, dit le technicien français.

Et d’ajouter : “Sur une période de 4 ou 5 années, les joueurs auront une seule année de vacances normales.

Ce sont des hommes avant tout”.

Il y a deux ans, la CAF avait opté pour une CAN l’été au lieu de janvier-février, principalement pour éviter les conflits répétés entre clubs et sélections.

Si la Coupe du monde des clubs prend la place de la CAN, ce sera à nouveau un énorme problème pour les joueurs africains évoluant dans les clubs européens et ils sont nombreux.

“Ce n’est pas le bon moment pour disputer la Coupe du monde des clubs”, a résumé Khaled Mortagy, membre du conseil d’administration du club égyptien Al-Ahly, à BBC Sport.

La CAF, qui tire ses principaux revenus de la CAN, va être confrontée à un problème énorme. Et l’institution est désormais sous contrôle de la Fifa.

En août dernier, la Fifa a envoyé sa propre secrétaire générale, Fatma Samoura, pour assumer le rôle de “déléguée générale” pour l’Afrique, afin d’améliorer la gouvernance de la CAF.

“Puisque l’Afrique est sous la supervision de la Fifa, pensez-vous que l’Afrique puisse avoir un impact réel sur les décisions du football mondial?”, s’interroge Claude Leroy.


TAP