Ligue des champions de la CAF : L’Espérance ST prend seule les commandes

Membre depuis

4 années 8 mois

L’Espérance ST a pris les commandes du Groupe D de la Ligue des champions de la CAF et conforté son moral à une semaine du Mondial des clubs en remportant une deuxième victoire de suite devant la JS Kabylie (1-0), en match comptant pour la 2e journée du Groupe D de la Ligue des Champions de la CAF, disputé vendredi soir au stade de Radès.

Dominateur tout au long de la rencontre, la formation tunisienne a du toutefois attendre la 73 minute pour arracher la victoire sur un penalty transformé par Anice Badri.

Auparavant, le Raja de Casablanca (RCA) s’est imposé en déplacement face au club congolais de l’Association Sportive Vita Club (0-1).

Le champion d’Afrique, vainqueur à l’extérieur du Raja Casablanca lors de la 1re journée (0-2), prend ainsi les commandes du Groupe D avec 6 points devant la JS Kabylie qui avait battu l’AS Vita Club (1-0), ex-?quo avec le Raja (3 pts). La formation de la RD Congo ferme la marche (0 pt).

L’Espérance ST, très entreprenante lors de la première mi-temps, a totalement manqué de réussite. Imposant une nette domination territoriale et acculant la formation algérienne à la défensive, les “sang et or” faisaient cependant preuve de précipitation, laissant échapper plusieurs occasions par Bonsu dont la tentative à l’entrée de la surface de réparation était déviée en corner et Benguit qui manquait le cadre, alors que la défense de la JSK et le gardien Benbot qui réussissait de belles parades colmataient toutes les brèches.

La formation algérienne, très prudente avec un dispositif défensif renforcé et optant pour les contres qui ont inquiété par moment l’arrière garde espérantiste, tenait en échec le champion d’Afrique en titre au terme d’une première mi-temps dominée stérilement par la formation tunisienne.

A la reprise, l’Espérance ST maintenait son étreinte mais butait toujours sur une solide défense.

Après plusieurs tentatives infructueuses, la formation tunisienne débloquait finalement la situation en inscrivant un premier but à la 73 sur penalty consécutif à une faute dans la surface de Bellaili sur Badri qu’il transformait lui-même.

Remis en confiance, le club tunisien élevait le rythme de jeu, acculait la JS Kabylie à la défensive et multipliait les essais au but. Mais “sang et or” manquaient de réussite ou se heurtaient à une défense vigilante, malgré le renfort dans le dernier quart d’heure de Taha Yacine Khenissi à la place de l’Ivoirien Ibrahim Ouattara, alors que la JS Kabylie ratait une très bonne occasion d’arracher le nul à la 88.

A la faveur de cette deuxième victoire, l’Espérance ST assoit son leadership et conforte le moral du groupe avant d’entrer en lice samedi prochain au Mondial du club.

La 3e journée de Ligue des champions de la CAF est prévue le 27 et 28 décembre. L’Espérance ST aura de nouveau l’avantage du terrain en recevant l’AS Vita Club, pour prendre une option pour les quarts de finale, et la JS Kabylie fera le déplacement pour aller affronter le Raja.

En attendant, après les deux journées de Ligue des champions, le champion d’Afrique se rendra la semaine prochaine à Doha où il disputera le Mondial des clubs qui aura lieu à Doha du 11 au 21 décembre 2019.

L’Espérance ST rentrera en lice samedi 14 décembre, au stade Jassim Bin Hamad de Doha, face au Champion d’Asie, Al-Hilal.

Espérance ST : Ben Cherifia, Chetti, Yaakoubi, Badrane, Derbali, Benguit, Coulibaly, Bonsu (Fadaa 59), Badri, El Houni, Ouattara (TY Khenissi 76).
JS Kabylie : Benbot, Bellaili, Tizibouali, Saadou, Bencherifa, Benchaira, Bounoua, Addadi (El Orfi 65), Hamroune, Banouh, Bensayah (Tafni 82)

TAP