Supercoupe africaine : L’Espérance à la reconquête d’un titre qui lui échappe depuis 25 ans

Membre depuis

4 années 8 mois

L’Espérance sportive de Tunis tentera, ce vendredi, de remporter sa deuxième supercoupe d’Afrique, à l’occasion du face-à-face qui l’opposera au Stade Al-Gharrafa à Doha (Qatar) à partir de 17h, au Zamalek d’Egypte.

Il s’agit de la 9e confrontation entre les deux équipes, toutes compétitions confondues, à l’issue desquelles la victoire est revenue 4 fois au Zamalek pour une seule victoire à l’Espérance de Tunis. Les trois autres rencontres se sont soldées par un score de parité.

Cette fois, la formation tunisienne aborde la confrontation en sa qualité de champion d’Afrique en titre, sacre qu’elle a remporté aux dépens des Marocains du Widad de Casablanca, tandis que les zamalkaouis viennent eux en tant que vainqueurs de la Coupe de la CAF. Titre qu’ils avaient remporté aux dépens d’une formation marocaine; la Renaissance sportive de Berkane.

Pour l’Espérance de Tunis, il s’agit d’assurer une double mission: celle d’aller chercher un titre qui lui échappait depuis 25 ans (dernier sacre 1995) et de restituer à la Tunisie ce titre qui n’a plus figuré dans le palmarès des clubs tunisiens depuis 2008 (édition remportée par l’Etoile du Sahel).

Pour ce faire, les sang et or effectueront pour la 4e fois le déplacement à Doha en moins d’un an. Le premier intervenait à l’occasion de la précédente édition de la supercoupe d’Afrique perdue 1-2 face au Raja de Casablanca. Le second était à l’occasion de la supercoupe de Tunisie remportée aux dépens du Club Athlétique bizertin sur la pelouse du stade Abdallah Ben Khalifa.

En décembre dernier, l’Espérance effectuait son 3e déplacement au Qatar à l’occasion du mondial des clubs 2019. Tournoi que les protégés de Mouine Chaabani avaient terminé à la 5e place après leur large victoire (6-2) en match de classement face à Al Saad, au Stade international Khalifa.

S’agissant de l’actuelle supercoupe d’Afrique, l’Espérance abordera le match avec un moral au beau fixe. Leader du championnat tunisien (38 points) avec un écart confortable (10 points) sur son poursuivant direct, les sang et or ont gagné 12 matches et concédé deux nuls, sans essuyer aucune défaite.

En effet, l’Espérance de Tunis bénéficie d’un effectif assez étoffé qui lui permet de jouer les premiers rôles en Ligue des champions d’Afrique et de terminer notamment première de son groupe à l’issue de la phase de poules. Et en dépit de l’absence de son défenseur axial, l’Algérien Abdelkader Badrane, le coach Mouine Chaabani n’aura aucun souci à trouver une alternative en défense comme en attaque d’ailleurs, en présence des Houni, Ouattara et Khénissi.

Cette supercoupe d’Afrique, l’Espérance la disputera avec une formation totalement remaniée par rapport à l’édition précédente. Plusieurs joueurs avaient quitté le club pour de nouveaux horizons, à l’instar de Aymen Ben Mohamed, Franck Kom, Saad Bguir et Anice Badri. D’autres comme Rami Jeridi, Chamseddine Dhaouadi, Mohamed Ali Yaakoubi, Sameh Derbali, Fousseiny Koulibaly ou encore Taha Yassine Khénissi retenteront l’expérience de la supercoupe avec l’Espérance avec l’ambition de faire oublier aux supporters la déception de l’année écoulée.

Le staff technique sang et or devra compter, pour ce faire, sur une formation incluant le portier Moez Ben Cherifia, Khalil Chemmam, Mohamed Ali Yaakoubi, Ilyes Chetti, Sameh Derbali, Foussiney Koulibaly, Mohamed Ali Ben Romdhane, Abderraouf Benguith, Hamdou El Houni, Bilel Ben Saha et Ibrahim Outtara (Taha Yassine Khénissi).

De son côté, le Zamalek, arrivé depuis hier à Doha en prévision du match sera en quête de son 4e sacre dans la compétition (le dernier remonte à 2003).

Le technicien français du Zamalek, Patrice Carteron a révélé, hier lundi, la liste des joueurs qui feront le déplacement à Doha. Cette liste inclut les portiers; Mahmoud Janach, Mohamed Abou Jabal et Mohamed Aouad. Les défenseurs; Mahmoud Ala, Mohamed Abdelghani, Mahmoud El Ouench, Mohamed Abdessalam, Ahmad Aid, Hazem Imam, Mohamed Abdelchefi et Abdallah Jomaa. Les milieux de terrain; Tarek Hamad, Ferjani Sassi, Mohamed Hassan, Ahmad Zizou, Mohamed ONajem, Mahmoud Abderrazek, Youssef Ibrahim Obama, Islam Jaber, Karim Bambo, Mustapha Fethi, Achraf Ben Chargui et Mohamed Antar.

Les attaquants; Mustapha Mohamed, Amr Said et Kasongo. Pour ce qui est de la formation probabale qu’alignera le Français Carteron, on verra éventuellement, Mohamed Abou Jabal, Hazem Imam, Mohamed Abdelchefi, Mohamed Abdelghani, Mahmoud Ala, Ferjani Sassi, Tarek Hamad, Youssef Ibrahim Obama, Achraf Ben Chargui, Mohamed ONajem et Mustapha Mohamed.

A noter que le match sera dirigé par l’arbitre sud-africain Victor Gomez.

TAP