Covid-19 : La FIFA établit un outil d’évaluation des risques

Membre depuis

3 années 8 mois

La fédération internationale de football (FIFA) a établi hier vendredi un outil d’évaluation des risques à ses 211 associations membres, aux six confédérations et aux parties prenantes du football en vue de faciliter la planification de la reprise des activités footballistiques par les organisateurs de matches et de compétitions, dès lors que les gouvernements et les autorités sanitaires auront donné leur feu vert.

Elaboré avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UEFA, l’Association européenne des clubs (ECA), la FIFPRO, le World Leagues Forum et European Leagues, ce nouvel outil ” inclut une liste de mesures d’atténuation visant à réduire le risque global de propagation du Covid-19 par les rassemblements de masse, ainsi que des consignes sur l’entraînement individuel et collectif des équipes de football”, indique un communiqué de la FIFA.

Cet outil a été envoyé en même temps que les recommandations médicales de la FIFA, un document élaboré par le groupe de travail médical FIFA sur le Covid-19 institué le 16 avril dernier, qui est composé de deux experts médicaux de la FIFA, d’un référent médical de chaque confédération et de consultants externes. L’OMS et la Commission Médicale de la FIFA ont également apporté leur concours.

L’objectif de cette collaboration est de se pencher sur la santé des acteurs du football et sur l’évaluation des risques et des facteurs essentiels à un retour à une pratique sans danger du football, aux échelons amateur comme professionnel, précise le communiqué.

Les recommandations du groupe doivent être mises en œuvre dans le respect des consignes nationales et internationales en matière de santé publique et de rassemblements de masse. Les instances dirigeantes du football sont invitées à se mettre en contact avec les autorités sanitaires concernées pour mener une évaluation complète des risques avant de décider de la tenue de rencontres, ajoute le communiqué.

“La première question à se poser est très simple: la reprise des activités footballistiques met-elle en danger la santé des citoyens ?”, fait observer la FIFA, ajoutant qu’il convient de s’en tenir à des indicateurs sanitaires objectifs pour s’assurer que la reprise du jeu puisse se faire en toute sécurité, sans risquer d’accroître le taux de transmission du Covid-19 à l’échelle locale.

Agences