CAN (qualifications): Objectif atteint pour le onze national qui assure le service minimum

Membre depuis

4 années 8 mois

Le onze national a réalisé son objectif de qualification à une 20e phase finale de la CAN, en assurant un service minimum ce soir à Dar ESSalem. En effet, l’équipe de Tunisie de football s’est qualifiée pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations CAN 2022, prévue au Cameroun, après le nul concédé ce soir, à Dar Es Salem, face à la Tanzanie (1-1), pour le compte de la 4e journée (Gr J) des qualifications.

Seifeddine Khaoui avait ouvert le score pour la Tunisie dès la 11e minute de jeu avant que Feisal Salum Abdalla ne remettent les deux équipes à égalité sur un tir surpuissant à la 47e.

Les aigles de Carthage qui manquent de réaliser un parcours sans faute, mais conservent tout de même leur place en tête du groupe J avec10 points, disputeront la 20e CAN de leur histoire et la 15e d’affilée.

Les tunisiens lançaient les hostilités dès l’entame du match. Youssef Msakni a fallit marqué le but le plus rapide de ses qualifications à la 2e minute de jeu mais son tir trouve le poteau.

Les aigles exerçaient un pressing très haut sur leurs adversaires, par le biais des latéraux notamment un très actif Wajdi Kechrida qui remplace pour ce match retour, Mohamed Drager auteur d’un important volume de jeu lors de la manche précédente.

A Dar Es Salem, l’équipe de Tunisie est comme métamorphosée, développant un jeu plus agressif avec une récupération rapide du ballon suivie d’une projection immédiate vers l’avant.

Cet effort soutenu fini par payer à la 11e. Ali Maaloul récupérait un ballon qu’il remettait tout de suite au capitaine de l’equipe Youssef Msakni servait en profondeur d’une passe majestueuse Seifeddine El Khaoui qui se retrouvait en tête a tête avec le portier tanzanien avant de le tromper facilement (1-0).

Après le but, les coéquipiers de Msakni continuaient sur leur lancée et semblaient comme évoluer dans leur fief avec une assurance notoire et la désillusion se faisait facilement lire sur les visages des joueurs de la Tanzanie qui croyaient la Tunisie prenable chez eux.

Toujours aussi dangereux, les tunisiens à qui un nul suffisait pour se qualifier, étaient même proches de doubler la mise à la 22e, mais la balle placée de Wahbi Khazri qui en solo s’est déjouée des défenseurs, est passée tout près du poteau gauche.

Une minute à peine après cette action (23e), Khaoui d’une belle remise de Khazri à l’entrée de la surface tanzanienne, mais son tir butte sur la transversale.

Peu avant la pause (43e), Wahbi Khazri réclamait une faute dans la surface de réparation adverse, mais l’arbitre décidait autrement brandissant même un avertissement à l’encontre de Khazri pour avoir contester sa décision, avant d’annoncer trois minutes de temps additionnel.

Pendant ces trois minutes, la Tanzanie s’est portée vers l’avant et a monopolisé le ballon dans l’espoir de revenir au score, mais sa domination était restée stérile.

Le deux équipes regagnaient le vestiaire sur un léger avantage pour les tunisiens 1-0.

A la reprise, la Tunisie reproduisait une entame avec un scénario identique à la première mi-temps, mais à la surprise générale, Fayçal Salum profite d’une remise de la poitrine de son coéquipier pour envoyer un tir surpuissant des 20 mètres qui finissait au fond des filets de Farouk ben Mustapha (1-1). La balle a, au passage, était déviée par Wajdi Kechriba.

A partir de cette égalisation tanzanienne,l’équipe tunisienne vivait les minutes les plus difficiles de tout son parcours en qualifications.

Les Kilimandjaro stars sortaient leurs griffes et faisaient mal à une équipe de Tunisie contrainte à se replier en défense et à mener par moments quelques tentatives maladroites. Pourtant, Seifeddine Khaoui était tour proche de signer un doublé et de libérer les siens s’il n’avait pas perdu son deuxième duel du match avec le gardien tanzanien.

Pour contrer ce réveil de la Tanzanie, le sélectionneur national Mondher Kebaier lançait Naim Sliti à la place du buteur Khaoui pour booster l’attaque.

Sliti s’illustrait aussitôt par un enchaînement rapide dribble-tir à la 71e, mais son ballon passe largement au-dessus de la transversale.

Dans la foulée, Mohamed Drager remplaçait Wajdi Kechrida et comme ultime recours, Nabil Makni prenait la place de Msakni.

Du côté de la Tanzanie, les changements opérés s’avéraient judicieux et ne manquaient pas de changer le visage de l’équipe.

A partir de la 82e, on assistait à un coup pour coup. Une attaque pour une attaque.

Les occasions se faisaient plus dangereuses d’un côté comme de l’autre, mais les deux équipes se neutralisaient finalement. Score final: un nul (1-1) qui profite à la Tunisie qui se voit qualifiée pour une 20 CAN, la 15e d’affilée.

Les aigles de Carthage conservent leur place en tête du groupe “J” avec 10 points a quatre longueurs de la Guinée équatoriale ( 6 points) . La Tanzanie , occupe la troisième place avec( 4 points), a un point d’avance sur la Libye ( 3 points).

TAP