Ligue des champions (Finale) Al Ahly-Zamalek : une explication égyptienne entre les deux grands éternels rivaux.

Membre depuis

4 années 8 mois

Deux géants du football égyptien, Al Ahly et le Zamalek qui totalisent à eux deux 13 titres de champion d’Afrique, s’affrontent vendredi au Caire en finale de la Ligue des champions qui s’annonce palpitante et ouverte.

C’est, également, une confrontation entre deux internationaux tunisiens. d’un côté, le latéral droit Ahlaoui Ali Maâloul et de l’autre, le milieu de terrain du Zamalek, Ferjani Sassi.

Ainsi et après avoir failli être annulée en raison de la pandémie de coronavirus, la Ligue des champions de la CAF 2020 s’achèvera donc avec une explication égyptienne entre les deux grands éternels rivaux.

Vainqueurs 13 fois à eux deux de la Coupe d’Afrique des champions/Ligue des champions, Al Ahly (huit titres) et le Zamalek (cinq) vont s’affronter pour la première fois dans un match qualifié en Egypte de “finale du siècle”.

Le derby du Caire met en jeu un titre de roi d’Afrique et l’honneur de représenter le continent à la Coupe du monde des clubs 2020 qui se déroulera en février prochain au Qatar.

Les deux équipes ont brillé offensivement tout au long de la prestigieuse compétition.

Al Ahly a inscrit 34 buts jusqu’à présent (répartis entre 14 joueurs) : 19 lors des tours préliminaires, sept en phase de groupes et huit dans les matches à élimination directe.

Le Tunisien Ali Maaloul joue un rôle important dans la création et la finition.

Théoriquement arrière gauche, il a déjà marqué quatre fois et évolue régulièrement dans les 30 derniers mètres adverses.

Il est particulièrement adroit sur les centres et les coups de pied arrêtés.

Quant au Zamalek, ses 28 buts (15 lors des tours préliminaires, cinq de la phase de groupes et huit lors des matches à élimination directe) ont été marqués par 10 joueurs, des attaquants pour la plupart.

L’avant-centre Mostafa Mohamed a fait trembler les filets huit fois, soit une de plus que son coéquipier ailier gauche, le Marocain Achraf Bencharki.

Al Ahly et le Zamalek ont sorti en demi-finales les deux clubs

Casablanca, respectivement le Wydad et le Raja, en s’imposant en aller et retour.

Pour la finale de vendredi, le Zamalek, sous la direction de l’entraîneur portugais Jaime Pacheco, sera privé des services de son défenseur Mahmoud El Wensh, déclaré positif au Covid-19.

Agences