Ligue des champions (Covid-19) : l’Egypte refuse d’abriter le match WAC-Kaizer Chiefs

Membre depuis

4 années 8 mois

La Fédération égyptienne de football (EFA) a annoncé hier mercredi sa décision de ne pas pouvoir organiser sur son sol, le match entre le WA Casablanca et Kaizer Chiefs d’Afrique du Sud le 28 février, pour le compte de la 1re journée (Gr.C) de la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique de football.

“La Fédération égyptienne s’est excusée auprès de la Confédération africaine (CAF) et la Fédération marocaine (FRMF), de ne pas pouvoir abriter le match reporté entre le WA Casablanca et Kaizer Chiefs”, a indiqué l’EFA sur son compte officielle Twitter, justifiant ce refus par “l’incompatibilité de la nouvelle date et les conditions entourant cette rencontre avec les engagements actuels”.

Cette rencontre qui devait se dérouler samedi dernier au stade de Casablanca, a été reportée suite au refus des autorités marocaines d’autoriser l’entrée au pays au club sud-africain, en raison des risques de contamination au variant sud-africain.

La FRMF a saisi la CAF suite à l’accord conclu avec son homologue égyptienne, qui a accepté dans un premier temps d’accueillir le match le vendredi 19 février au stade Al Salam au Caire avant de se rétracter suite au un nouveau report de la rencontre pour le 28 février.

Ce variant du Covid-19 a été découvert pour la première fois en octobre dernier en Afrique du Sud.

Le virus, très contagieux, s’est répandu à travers le pays depuis plusieurs semaines, entraînant de nombreux décès dans les quartiers pauvres où les habitants n’ont pas la possibilité de respecter les gestes barrières.

Agences