Tunisie : remporter un deuxième succès pour une qualification méritée aux 8e de finale

Membre depuis

5 années 8 mois

Les Aigles de Carthage sont appelés à remporter une deuxième victoire face à la Gambie, jeudi, lors de la 3e et dernière journée du groupe F de la Coupe d’Afrique des nations organisée au Cameroun, pour assurer une qualification méritée pour les huitièmes de finale.

Après une mauvaise entame de la compétition face au Mali (0-1), le onze national s’est rattrapé de plus belle devant la Mauritanie (4-0), confortant ses chances de qualification pour le second tour (3 points), en se classant juste derrière la Gambie et le Mali (4 points chacun).

Si le point de l’égalité suffirait au Onze national de se qualifier parmi les quatre meilleures troisièmes places, les Tunisiens tenteront de mieux faire en décrochant les trois points de la victoire pour assurer une qualification méritée, alors qu’un match nul ou une défaite du Mali face à la Mauritanie propulserait la Tunisie en tête du groupe F.

Même si la tache semble à la portée des coéquipiers de Seifeddine Jaziri, étant donné que l’adversaire participe pour la première fois à une phase finale de la CAN, la sélection tunisienne doit faire preuve de prudence face à une ambitieuse équipe gambienne qui a déjà créé la surprise en battant la Mauritanie (1-0) avant de tenir en échec le Mali (1-1) pour s’installer en tête du groupe.

Les protégés de Mondher Kebaier tenteront jeudi de confirmer la belle performance réalisée face à la Mauritanie et de prouver la capacité du groupe à jouer les premiers rôles dans cette compétition, en comptant notamment sur la solidarité du groupe et en faisant preuve de la même détermination, bravant chaleur, humidité, état de la pelouse et Covid-19 qui a déjà touché 12 joueurs.

Le onze national a en effet recu, mardi, un nouveau coup dur après que sept joueurs cadres ont été testés positifs. Il s’agit de Wahbi Khazri, Ali Maaloul, Ghaylane Chaalali, Mohamed Amine Ben Hamida, Mohamed Ali Ben Romdhane, Ali Jemal et Aymen Dahmane, ce qui obligera le staff technique à apporter quelques changements au niveau du onze de départ par rapport à la dernière rencontre.

Par ailleurs, le joueur Mohamed Dragher qui faisait partie d’un groupe de six joueurs touchés précédemment par le Covid-19 et qui n’avaient pas participé au match face à la Mauritanie (Dylan Bronn, Naim Sliti, Yohan Touzghar, Oussama Haddadi et Issam Jebali), pourra finalement être à la disposition de l’équipe de Tunisie après s’être complètement rétabli.

En dépit de ce cas de force majeure, le coach national est appelé à assurer l’équilibre entre les différentes lignes tout en maintenant l’efficacité offensive retrouvée face à la Mauritanie afin de décrocher les trois points gagnants face à une équipe qui tentera, à son tour, de conclure en beauté le parcours respectable réalisé jusque-là et assurer une qualification historique au prochain tour, pour son baptême du feu dans la compétition.

Malgré les nombreuses absences qui ont limité la sélection à 16 joueurs seulement, le reste de l’effectif n’empêchera pas le sélectionneur national de choisir une formation capable de franchir l’écueil des “Scorpions” gambiens et de se qualifier pour les 8e de finale.

De son côté, la Gambie, équipe surprise de cette CAN, s’est distinguée par sa discipline tactique imposée par son entraîneur belge, Tom Santvet, qui est aux commandes depuis plus de trois ans, et compte des joueurs la plupart actifs en Europe, comme Moussa Barrow (Bologne, Italie) et Omar Cole (Sampdoria, Italie).

Le match entre la Tunisie et la Gambie se déroulera à Limbé à partir de 20h00 (heure tunisienne), tandis que le deuxième match du groupe entre le Mali (4 points) et la Mauritanie (0) se jouera à la même heure à Douala.
Le match sera dirigé par l’arbitre mexicain Fernando Guerrero.

TAP