Egypte: 10 peines de mort confirmées pour des émeutes à Port-Saïd

La cour de cassation égyptienne a confirmé lundi dix peines capitales prononcées en 2015 à l'encontre de supporteurs pour des émeutes ayant fait 74 morts dans un stade après un match de football en 2012 à Port-Saïd, rapportent des sources judiciaires.
 
Lors du procès de 2015, sur 72 accusés au total, 40 autres avaient écopé de peines allant de une à quinze années de prison. Mais la décision de lundi ne concerne pas un onzième supporteur, qui avait été condamné à mort, et qui s'est évadé depuis.

En février 2012, 74 personnes sont mortes à Port-Saïd après un match entre le grand club cairote d'Al-Ahly et une équipe locale, Al-Masry. Des centaines de supporteurs d'Al-Masry avaient envahi le terrain et lancé des pierres et des bouteilles en direction de ceux d'Al-Ahly.

Les jours suivants, des milliers de personnes avaient défilé contre les forces de l'ordre, et des violences entre policiers et manifestants avaient fait 16 morts au Caire et à Suez (nord). Une enquête parlementaire a mis en cause la négligence de la police, l'accusant d'avoir sous-estimé la possibilité d'affrontements dans le stade de Port-Saïd alors même que des supporteurs avaient quitté le stade avant la fin du match parce qu'ils redoutaient des violences. Au total, plus de 70 personnes avaient été inculpées pour les violences. 

Agences