Coupe arabe : L'ESS espère baliser le chemin vers la finale

Membre depuis

3 années 6 mois

La formation tunisienne de l’Etoile du Sahel sera dans l’obligation de réussir un bon résultat face au Merreikh soudanais, mercredi à Sousse, en demi-finale aller de la coupe arabe des clubs Champions, à un mois du match retour décisif à Omdurman, afin de baliser le chemin vers la finale de cette compétition dotée d’une forte récompense.

Le match intervient dans un contexte favorable pour les protégés de Roger Lemerre, engagés sur plusieurs fronts cette saison, après la première victoire en coupe de la CAF (Groupe B), dimanche à domicile face à Enugu Rangers du Nigeria (2-1). Le club sahélien s’est relancé dans la compétition après une défaite et un nul et s’est montré plus convaincant avec un net tempérament offensif, de bon augure avant la première confrontation face au club soudanais.

Le staff technique aura toutefois à gérer le problème physique, le match intervenant deux jours seulement après la confrontation en coupe de la CAF et après une série de rencontres éprouvantes à l’échelle locale, africaine et arabe. Les coéquipiers de Karim Aouadhi devront en effet se déployer à fond mercredi face à un adversaire d’un grand calibre dans une compétition sur laquelle le club compte beaucoup, enjeu financier oblige.

Le marathon continuera pour les étoilés puisqu’aussitôt après la demi-finale aller de la coupe arabe, ils s’envoleront pour le Nigeria pour disputer le match de la 4e journée de la coupe de la CAF face à Enugu Ranger.

A cet égard, l’entraîneur Roger Lemerre n’a pas caché son inquiétude pour le calendrier marathonien de son équipe qui exige des efforts physiques épuisants et qui risquent de peser sur la forme des joueurs, à commencer par cette manche aller de la coupe arabe mercredi à Sousse, un match qui exige un grand investissement pour réussir un bon résultat avant le difficile match retour.

Le staff technique espère à ce propos compter sur la richesse de l’effectif de l’équipe pour trouver les solutions de rechange et ménager son équipe. A ce propos, Lemerre ne pourra pas compter mercredi sur les services du défenseur Ammar Jemal et du milieu de terrain Iheb Msakeni, et sera contraint à procéder à des remaniements sur les différents compartiments.

Selon toute vraisemblance, Zied Boughattas devrait reprendre sa place dans l’axe de la défense aux côtés de Saddam Ben Aziza alors que Alaya Brigui, ou Ahmed Raddaoui, serait reconduit sur le couloir gauche.

Le staff technique devrait confirmer d’autre part le duo de l’entre jeu Mohamed Amine Ben Amor et Malek Baayou qui ont confirmé leur complémentarité.

La nouvelle recrue vénézuélienne Darwin Gonzalez, qui a laissé de bonnes impressions dimanche face à Enugu Rangers, devrait être confirmé en pointe de l’attaque tandis que Aouadhi est en ballotage favorable pour prendre la place de Msakeni, aux côtés de Maher Hannachi au milieu, ce duo complétant le milieu de terrain appelé à faire preuve de rigueur en phase défensive et offensive.

Au même titre que le joueur de pointe Karim Laaribi qui influence bien le jeu de son équipe en déjouant la défense adverse, bien que n’ayant pas réussi lors de ses dernières sorties à trouver le chemin des buts. Des prestations qui lui ont valu quand même l’estime de Roger Lemerre.

Pour sa part, Al-Merreikh, depuis samedi à Sousse, tentera de décrocher un bon résultat en déplacement pour préserver ses chances de qualification. Pour ce faire, la formation soudanaise comptera sur les consignes de son staff technique conduit par le Tunisien Yamen Zelfani qui connait à fond l’équipe adverse. Eviter la défaite et tenter de réussir l’exploit, sera le maître mot pour tous les joueurs qui seront cependant amoindris par l’absence de Bakri Al Madina et Amir Kamel, suspendus.

La demi-finale aller sera dirigée par l’arbitre bahreïni Naouaf Chakrallah. La coupe arabe des clubs champions est dotée de 6 millions de dollars pour le vainqueur et 2,5 MD pour le deuxième, rappelle-t-on.

TAP