Le Qatar dévoile son stade climatisé sept ans avant la Coupe du Monde 2022

Les travaux de construction sont terminés sur le site du stade international Khalifa au Qatar, ce qui permettra à cette fameuse enceinte d'accueillir la finale de la Coupe de l'Émir 2017 ce vendredi 19 mai. La nouvelle a été officialisée par la Fédération qatarienne de football (QFA). Le stade sera inauguré à l'occasion du choc entre Al Rayyan et Al Sadd, deux grands rivaux à l'échelle du pays.

Le stade international Khalifa est aujourd'hui le premier site proposé pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. Au terme des travaux de rénovation, l'enceinte est désormais fin prête, plus de cinq ans avant le début du tournoi.

"Nous avons le plaisir d'annoncer que le stade international Khalifa accueillera la finale de la Coupe de l'Émir 2017 opposant Al Rayyan à Al Sadd vendredi soir", s'est félicité le président de la QFA, Sheikh Hamad bin Khalifa bin Ahmed Al Thani. "Ce site historique est évidemment cher aux Qatariens, lui qui a servi de cadre à de nombreux événements sportifs depuis 1976. Il s'est donc imposé comme un choix naturel pour l'organisation du plus grand match de l'année au Qatar. Nous avons hâte de recevoir les supporters dans ce stade flambant neuf. Le site a également été retenu pour le match d’ouverture de la Coupe du Golfe en décembre, à Doha."

Le stade international Khalifa a bénéficié d'importants travaux de rénovation afin d'être en mesure d'accueillir des matches de la Coupe du Monde 2022. Les nouveaux équipements répondent en tous points aux exigences de la FIFA. On trouve parmi eux une tribune entièrement équipée de sièges dans la partie est du stade, une technologie de climatisation conçue pour assurer le confort des spectateurs et des joueurs tout au long de l’année ou encore un musée du sport intégré au bâtiment principal. Les spectateurs auront ainsi droit à un stade en plein air refroidi à des conditions optimales en utilisant des technologies de refroidissement innovantes, qui emploient jusqu'à 40% d'énergie en moins que les systèmes conventionnels.

 

FIFA